Du chanvre au Pentagone!

20 05 2010

Lyster-in-his-field.jpgRécemment, la Hemp Industries Association (HIA) est entré en possession d’artefacts fort intéressants.

Pour le citoyen lambda au États-Unis, la distinction entre chanvre, marijuana et cannabis est indissociable après des décennies de propagande. La DEA (Drug Enforcement Administration), qui est la seul instance a pouvoir autoriser la culture du chanvre, contrairement aux pays Européens ou ces décisions sont prises par les ministères d’agriculture, considère en effet que la culture du chanvre industriel n’aurai pour conséquence que de perturber le message qu’elle essaye de donner depuis sa création. « La marijuana est une drogue dangereuse qui tue », bien que les seuls morts a déploré a ce jour sont dus au statu illégal de la plante et non a ses propriétés!

Il suffit de voir la propagande mise en place par celle-ci contre le cannabis aux États-Unis, leur argument contre la culture de chanvre revient a dire, que cela porterai a confusion les enfants qui pourrai faire l’amalgame avec la drogue. (bien que 14 États désormais autorise le cannabis thérapeutique!?)

Selon la loi Américaine, le seul moyen pour faire pousser du chanvre légalement est de le faire pousser sans feuilles, sans fleurs, comme une simple tige donc. La nature elle ne permet pas cela.

Mais la DEA n’a cependant pas toujours été en charge de cette décision, d’où l’intérêt de cette acquisition par la HIA, des journaux privé de grande valeur.
Découvert récemment à une vente de garage à l’extérieur de Buffalo, mais jamais rendu public, ces journaux relatent la vie de Lyster H. Dewey, un botaniste du Ministère Américain de l’Agriculture dont la longue carrière s’est étendue à cheval sur les 19e et 20e siècles. Dewey écrit soigneusement sur la culture aux noms exotiques, des variétés de chanvre – Keijo, Chinamington et autres – sur une parcelle de terrain du gouvernement connue sous le nom d’Arlington Farms. En effet, il tenait la ferme de chanvre de l’Oncle Sam.

Ce que les défenseurs du chanvre ont réalisé enthousiasmés par la découverte est l’emplacement de cette ferme. Une grande partie de la superficie a été remise au ministère de la guerre dans les années 1940 pour la construction du bâtiment de bureaux le plus grand du monde : le Pentagone.

Ainsi, a présent, les militants du chanvre peuvent clamer qu’un élément important de leur héritage réside dans la richesse du sol en Virginie du Nord à côté d’un symbole extrêmement importante du gouvernement qui les ont tellement enragé et fait pester au fil des ans.

Grâce à Lyster Dewey, la lumière faite sur les activités du gouvernement avant la prohibition ne fait qu’accentuer les bases démagogiques d’une loi contre nature.

Source: Washington Post 13/05/2010 (Anglais)





Vive la Montagne!

13 05 2009

Voila un petit film sympa que j’ai trouvé:

comme j’ai déjà dit: Vive la Montagne!





Film – « Une plante entre le bien et le mal »

23 12 2008

Ce petit film n’est pas tout nouveau mais tout le monde doit le voir!

Voila aussi une belle photo d’un champs de cannabis:

cannabis_champs_field2

🙂





10emme anniversaire du Cannabis College!

21 10 2008

A partir de dimanche 23 jusqu’à mardi 25 novembre le Cannabis Collège, joint au Musée de Hash, Marijuana & Hemp organisera un évènement pour fêter le dixièmeme anniversaire du Cannabis Collège.

Soit le Cannabis Collège que le Hash, Marijuana & Hemp Museum se trouvent au cœur du quartier rouge Oudezijds Achterburgwal.

Le Cannabis Collège été fondée en 1998 quand Henk Poncin et quelques membres d’un groupe connu comme “Green Prisoners Release” (les prisonniers verts libérées) ont décidé de créer un centre d’information publique concernant touts les aspects avantageuses de la belle plante Cannabis Sativa L.

Il y aura une démonstration a l’ouvert de plusieurs applications écologiques du chanvre et des performances de plusieurs artistes. Dimanche 23 le Hash, Marijuana & Hemp Museum donnera un prix de « Cannabis Culture » au poète Néerlandais Simon Vinkenoog, pour son ode au Chanvre, et au ex-ministre Dries van Agt, le père du système de tolérance couramment en vigueur aux Pays Bas.

Âpres les prix il y aura l’ouverture officielle du Galery « Hemp Gallery » au oudezijds Achterburgwal 130 (a coté du Cannabis Collège). Au Galery vous pourrez admirer une exposition d’articles historiques liés au Chanvre. Cela comprends des tableaux de van Ostade, David Teniers, Adriaan Brouwer et Piet Mondriaan.

Visitez Cannabis College pour plus d’information.





Quels sont les avantages de la culture intérieure?

12 09 2008

 

  • La culture intérieure permet à l’horticulteur de contrôler tous les facteurs qui règlent la croissance des plantes – lumière, eau, nutriments, chaleur, humidité, courant d’air etc. En maniant ces facteurs effectivement, on peut généralement obtenir une récolte plus puissante et ce dans un temps plus court que la culture extérieure permettrait.
  • C’est ainsi que l’horticulteur d’une culture intérieure peut décider plus précisément du moment de la mise en floraison, ce qui lui permet de mieux contrôler la vitesse de croissance et le volume de la récolte. Lire le reste de cette entrée »




Boutures de Cannabis

12 09 2008

 

Boutures de cannabis

La propagation ou reproduction du Cannabis se fait soit en utilisant des semences soit par le bouturage. L’avantage de boutures est que le genre et les caractéristiques de la plante sont connus. Bien qu’à présent les boutures puissent être achetées dans beaucoup de lieux (le commerce en est illégal!), il est évident qu’il est préférable d’utiliser vos propres boutures et cela pour plusieurs raison:

 

  • Il n’y aura pas de maladies, de vermine ou de fongus venant du dehors.
  • La qualité de votre plante vous est connue.
  • Vous travaillez avec vos propres sélections.
  • Vous ne dépendez pas des autres concernant votre plan de culture. Les boutures sont disponibles au moment que vous en avez besoin, et non lorsque quelqu’un d’autre les a prêtes pour vous.
  • C’est vous qui décidez de l’usage de pesticides et d’autres produits ajoutés. Si vous utilisez les pesticides biologiques, il se peut que les boutures provenant d’autres sources puissent avoir été seringuées de poison.

 

Préparation:

La laine de roche est un substrat excellent pour les boutures. Plongez la laine de roche dans de l’eau tiède (20-25°C) d’une valeur pH de 5,8 et d’une valeur EC de 0,8-1,0. Utilisez un clou ou une brochette pour faire de petits trous dans la laine de roche. Ne pas faire les trous trop grands, car la bouture doit être plantée solidement dans la laine de roche. Placez la laine de roche dans le bac à boutures.

Couper les scions:

Coupez la tige à angle aigu. Utilisez une lame tranchante pour couper des scions de 8-10 cm de la plante mère.

Enlevez les feuilles inférieures et placez les boutures immédiatement dans un récipient d’eau tiède ou de solution d’hormone. Ne pas utiliser de ciseaux pour couper les boutures, car cela abîmera la bouture. Voir à la page 43 pour des lames spéciales de clonage, de la taille d’une lame de rasoir mais pourvue d’un seul tranchant. Le nombre des boutures requises coupé, elles sont prêtes à être placées dans la laine de roche. Cependant, d’abord, afin de stimuler la formation de racines, il faut traiter les boutures d’une hormone de racine. A cet effet, vous pouvez utiliser une hormone liquide de bouture, une poudre pour bouture, ou une combinaison de celles-ci.

Hormone liquide de bouture:

Dès que les boutures sont enlevées de la plante mère, placez 1-2 cm de la partie inférieure dans l’hormone de bouture pour une période de deux ou trois heures. Il est aussi possible de tremper la laine de roche dans une solution de l’hormone de bouture. Cette dernière peut aussi être appliquée en combinaison avec l’eau nutritive. Arrêtez l’application dès que les premières racines sont visibles.

Poudre pour bouture:

Roulez 1-2 cm de la partie inférieure de la bouture dans la poudre. Enlevez la poudre excédentaire et placez la bouture immédiatement dans la laine de roche. Assurez-vous que le dessous de la bouture n’a pas de poudre agglutinée. Cela pourrait boucher les canaux, de telle sorte que la plante sera moins à même d’absorber l’eau. Afin d’éviter ce problème, il est conseillé, après avoir utilisé la poudre, de couper environ 2 millimètres de plus de la bouture.

Combinaison de l’hormone liquide de bouture et de la poudre pour bouture :

Commencez par suivre les indications pour l’hormone liquide de bouture, mais laissez les boutures dans le liquide pendant 4 à 8 heures au maximum. Ensuite, suivez les indications données ci-dessus pour l’application de la poudre.








%d blogueurs aiment cette page :