Le cannabis à l’honneur au parlement Européen

31 07 2012

Je transmet ici une annonce très intéressante concernant le cannabis médicinal paru sur Agoravox. Un signe très positif pour les milliers de patients potentiels en France qui sont forcé de se tourner vers le crime organisé pour soulager leur symptômes

En France, la loi stipule qu’il est interdit de présenter un stupéfiant sous un jour favorable et que les contrevenants s’exposent à une peine de cinq ans de prison et de soixante quinze mille euro d’amende (article L3421-4 du Code de la santé publique). Cette chape de plomb qui pèse depuis de nombreuses années sur le cannabis thérapeutique est sur le point de littéralement voler en éclat !

 

En effet le 19 octobre prochain se tiendra dans l’enceinte du parlement européen de Strasbourg la première conférence scientifique sur les propriétés du cannabis en médecine intitulée par ces organisateurs :

Avancées pharmacologiques et utilisations thérapeutiques des Cannabinoïdes en médecine.

Les organisateurs de cette conférence ( Action Sida Ville, I CARE et l’UFCM. ) donneront successivement la parole aux experts et aux intervenants suivants :

Docteur Marko Van de Velde du ministère de la santé des Pays Bas ( pays européen qui le premier a réintroduit le cannabis dans la pharmacopée officielle ) exposera les 10 ans d’expérience hollandaise en matière de cannabis thérapeutique.

Bernard Buchet du CNRS détaillera l’action des cannabinoïdes sur la douleur.

Dr Millet de l’Institut de chimie pharmaceutique et Albert Lespagnol de Université de Lille aborderont les propriétés anti-inflammatoires des Cannabinoïdes dans les maladies inflammatoires de l’intestin.

Dr Claude Vaney, spécialiste de la sclérose en plaques, venu de Suisse, expliquera l’utilisation du cannabis dans le traitement des maladies neurologiques en particulier celles de la sclérose en plaques.

Tjalling Erkelens, horticulteur sous licence du ministère de la santé néerlandaise, directeur de Bedrocan B.V exposera les modes de production standardisée de cannabis médical et les quatres variétés de cannabis distribuées dans les pharmacies néerlandaises et européennes (Bedrocan Flos, Bedrobinol, Bediol et Bedica).

La société allemande Storz&Bickel Volcano présentera le premier appareil de soins pour l’administration de cannabinoïdes, certifié d’un agrément médical pour l’usage thérapeutique du cannabis médical.

Des patients français apporteront également leur témoignage.

Bertrand Rambaud et Ludovic Brodusch co organisateurs de l’événement et membres de l’UFCM tiendront un discours de clôture ou ils exposeront leurs objectifs concernant le cannabis médicale en France.

Certes la tenue de cette conférence dans un lieu aussi symbolique ne signifie pas le retour dans un jour prochain du cannabis dans le Vidal comme c’était encore le cas au début des années cinquante. Toutefois elle représente un grand espoir pour nos concitoyens en souffrance qui ont pour le moment comme seule solution de se mettre hors la loi pour se procurer ce qui est considéré comme un médicament chez un grand nombre de nos voisins européens.

Source: Agoravox





Cannabis thérapeutique: la France lobotomisé?

11 02 2011

75% des citoyens allemands et américains sont favorables à l’usage médical du cannabis.


cannabis vendu en pharmacie

Fleurs de cannabis vendu en pharmacies (Hollande)

Selon un sondage réalisé par l’Institut Emid, l’usage médical du cannabis est largement soutenu en Allemagne. Sur 1001 personnes interviewées par téléphone, 76% ont répondu que l’usage médical du cannabis devrait être autorisé, 18% ont répondu négativement et 6% se sont exprimés sans opinion. Le sondage, composé de deux questions, avait été demandé par l’Association Allemande pour le Cannabis Médical (ACM). Selon les réponses à la seconde question, 65% des Allemands estiment que le traitement par le dronabinol (THC) devrait être remboursé par les assurances maladies, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Le soutien pour l’usage médical du cannabis est plus prononcé de la part de la population éduquée, des personnes âgées entre 50 et 60 ans, des supporteurs de petites formations politiques, chez les Verts (90%), les Greens Liberals (85%), et la Gauche (85%). Plus des trois quarts des Sociaux Démocrates (83%) et des Démocrates Chrétiens (77%) soutiennent l’usage médical du cannabis. Ceux qui ne votent pas sont les moins suspenseurs. Ces résultats sont similaires à ceux obtenus aux Etats-Unis, lors d’un sondage Rasmussen récent, qui indiquait que 75% des citoyens Américains sont favorables à l’usage médical du cannabis quand il est prescrit par un médecin.

En France, la dernière enquête en date (Eropp 2008) sur les opinions et les perceptions sur les drogues affirmait que 70% des 2.300 personnes âgées de 15 à 75 ans interrogés (échantillon « représentatif ») se disaient contre l’autorisation du cannabis sous certaines conditions. Pas de détail supplémentaire en ce qui concerne ces « certaines » conditions, mais il va de soit que l’autorisation concernerait aussi l’usage médical.

C’est à se demander si les Français n’ont pas été lobotomisé pour ignorer les vertus thérapeutiques du cannabis. Nombre de recherches font régulièrement part de découvertes prometteuses dans le fonctionnement du système endocannabinoïde et les applications thérapeutiques des cannabinoïdes présents également dans la plante.
Sinon c’est que cet échantillon n’est pas si représentatif que cela. Pourquoi refuser aux malades qui n’ont aucun autre recours pour soulager leurs symptômes d’utiliser du cannabis qui lui, se montre efficace pour lutter contre des maux aussi variées que le cancer, le glaucome, la sclérose en plaques, la maladie de Crohn pour n’en citer que quelques unes?

Source: UFCMed





cannabis thérapeutique: L’Allemagne veut réviser ses lois

18 08 2010

Un bijou de technologie Allemande

Le cannabis thérapeutique sera bientôt disponible en Allemagne, alors que la coalition de centre-droite se prépare à des changements révolutionnaires sur la législation sur les drogues, une porte-parole de la santé du gouvernement a déclaré cette semaine. IMPORTANT: Cela ne concerne en effet que les dérivé synthétiques du Cannabis!

Le cannabis était illégal dans toute l’Allemagne jusqu’à ce que la Cour constitutionnelle fédérale ai décidé le 28 avril 1994 que la population ne doivent plus être poursuivi pour possession de drogues douces pour un usage personnel. Depuis lors, la plupart des gouvernements régionaux allemands ont toléré la vente et la consommation de drogues douces.

Dans certaines villes, l’approvisionnement en cannabis est maintenant tolérée d’une manière similaire aux Pays-Bas. Dans d’autres endroits les tribunaux continuent de considérer que la possession constitue une infraction. Par exemple, dans l’État du Schleswig-Holstein, aucune poursuite n’est généralement entreprise pour la possession de moins de 30 g, mais les habitants du Thuringia sont poursuivis même pour la possession d’infimes quantités .

En Mars 1999, le tsar des drogues de l’Allemagne, Christa Nickels, expliquait qu’elle estimait judicieux d’utiliser les produits du cannabis comme la marijuana et le haschich à des fins thérapeutiques en médecine.

Avec la nouvelle loi prévue, les médecins pourront rédiger des ordonnances pour le cannabis, et les pharmacies seront autorisées à vendre la plante une fois que la loi a été ajusté, a déclaré lundi un membre du Parti de la coalition junior, les démocrates pro-business libre (FDP).

La marijuana serait également autorisée à utiliser comme analgésique pour les malades en phase terminale dans les hospices et autres établissements de soins, ce qui légitimerai leurs stocks d’anti-douleur d’urgence.

La nouvelle loi mettra fin à une lutte de longue date entre les responsables allemands, les médecins et les assureurs de santé sur l’utilisation du traitement éprouvé à base de plantes pour le traitement de la douleur résultant de maladies comme le cancer et la sclérose en plaques.

Selon l’Association internationale pour les médicaments à base de Cannabinoïdes (ACM), seuls 40 patients dans le pays sont actuellement en possession d’une ordonnance de marijuana médicale – même si l’application des lois tolère généralement de petites quantités pour usage personnel.

Il y a deux ans, les démocrates chrétiens conservateurs, le FDP et les démocrates de centre-gauche social ont tous voté contre le desserrage des lois sur le cannabis médical. Les opposants avaient mis en garde contre le potentiel présumé d’addiction et de douter de ses avantages médicaux.

Sources: Student BMJ

The Local








%d blogueurs aiment cette page :