Le Canada prépare l’avenir avec la Kestrel: une voiture électrique habillée de chanvre

31 03 2011
Hemp body Kestrel car

Une étonnante voiture en chanvre bientôt disponible : la Kestrel

Une voiture constituée d’une carrosserie et de composants composites à base de chanvre doit être commercialisée d’ici 2013 si le prototype en cours de fabrication cette année s’avère réussi. Plusieurs entreprises canadiennes travaillent actuellement en étroite collaboration sur le Projet Eve, dans le but de produire localement des composants et des véhicules électriques biocomposites. La société Motive Industries, Inc. participe au Projet Eve et teste actuellement le chanvre (ainsi que d’autres fibres naturelles et synthétiques) pour une utilisation dans la construction d’une voiture baptisée Kestrel.

Pour Nathan Armstrong, président de Motive Industries, les avantages d’une voiture en chanvre à moteur électrique sont évidents :  « Elle n’aura pas d’odeur. Elle sera plus silencieuse et plus chaude », indique M. Armstrong. « Les vibrations obtenues à partir des fibres naturelles sont vraiment très agréables. ». En outre, ajoute-t-il, la voiture est plus sûre en cas d’accident car la carrosserie reprend sa forme après un impact au lieu d’être pliée et compressée comme c’est le cas avec le métal.
Le nom de la voiture fait référence aux recherches en aérodynamique effectuées par Motive sur des faucons crécerelles (kestrel en anglais). « Cet oiseau de proie est rapide et agile, mais il présente une autonomie limitée, ce qui est idéal pour un véhicule électrique », indique M. Armstrong. La Kestrel à trois portes peut accueillir quatre passagers, offre une vitesse maximale de 135 km/h et une autonomie de 160 km.
L’avenir de la construction automobile au Canada sera peut-être guidé par le chanvre si la Kestrel prend la bonne route.





La cannabiculture et l’internet

24 03 2011

En ces temps de répression grandissante en France, un quotidien national montre son statut d’appareil de propagande.

propagande de vichy

Ayez confiance, grâce à Sarkozy nous sommes de retour dans l'OTAN!

 

Sur le site internet du Figaro aujourd’hui, pour ne pas le nommer, un article a éveillé notre curiosité puisqu’il faisait mention de la Sensi Seeds à plusieurs reprise.

En quoi cela est-il qualifiable de propagande? Petite analyse de l’extrait concerné:

Aux Pays-Bas, le site Sensi Seed fait l’apologie de sa «banque de cannabis» dans toutes les langues. On y vend des chambres de culture ventilées, semblables à des porte-vêtements, des «boosters de floraison» et même de quoi apprendre à «cultiver avec la Lune», pour optimiser la pousse selon le calendrier lunaire. De la «shiva shanti» à 20 euros les dix graines, à la «Marley’s collie», à 120 euros, «variété de ganja que célèbre le génial Bob Marley», la banque propose des centaines de variétés. Et même des produits dérivés: casquette, tee-shirt, cartes à jouer. Le tout sera livrable en colis express, dans le monde entier. Lire la suite »





Le lien entre cannabis et psychose?

3 03 2011

 

Une récente recherche  publié sur le British Medical Journal a étudié la corrélation entre usage de cannabis et risque de troubles psychotiques.

De nombreux pays européens prescrivent déjà du cannabis aux patients qui en ont besoin

La recherche (texte intégrale en Anglais, PDF) basé sur des données collectés depuis 10 ans par des chercheurs d’universités Allemandes et Hollandaises ainsi que des experts de l’Institut de Psychiatrie de Londres, avait pour but de définir un lien de causalité entre consommation de cannabis et l’apparition de troubles psychotiques. Cette étude a été menée auprès d’une population de 1923 individus Allemands âgés de 18 a 24 ans.

Le résultat de l’étude est le suivant: Cannabis use is a risk factor for the development of incident psychotic symptoms. Continued cannabis use might increase the risk for psychotic disorder by impacting on the persistence of symptoms. (L’usage de cannabis est un facteur de risque de développement de troubles psychotiques symptomatiques. L’usage régulier de Cannabis pourrait augmenter le risque de troubles psychotiques de par son impact sur la persistance des symptômes) Lire la suite »








%d blogueurs aiment cette page :