Le Sénat Californien prépare une loi sur la décriminalisation

29 06 2010

Si la plupart des Californiens et les médias ces derniers mois sont naturellement restés axés sur la régulation, le contrôle et l’impôt sur le cannabis (loi de 2010) – qui vise à éliminer les sanctions pénales pour la possession personnelle pour les adultes et la culture de marijuana – Les députés d’État de Sacramento sont tranquillement allés de l’avant sur leur propre projet de loi de libéralisation du cannabis .

Le projet de loi du Sénat 1449, qui vise à réduire les sanctions personnels, pour possession de marijuana non médicale, d’un délit pénal à une infraction, est maintenant à une seule voix de la majorité, avant d’être déposé au bureau du gouverneur Schwarzenegger.

Le mercredi, les membres de la commission de l’Assemblée de la Californie sur la sécurité publique ont voté  à 4 contre 1 pour envoyer la mesure à l’Assemblée. (Les législateurs du Sénat avait déjà voté à 21 contre 13 en faveur du projet de loi.) Une fois l’Assemblée plénière d’accord, la mesure sera présenté devant le gouverneur pour recevoir sa signature.

Selon la loi actuelle, la possession de marijuana a un statut unique dans le droit Californien comme le seul délit qui n’est pas passible d’arrestation ou d’emprisonnement. Toutefois, les délinquants doivent encore comparaître devant le tribunal, payer une amende (100 $), et de payer les frais de justice (environ $ 200). En outre, les accusés qui souhaitent éviter un casier judiciaire doit participer à un programme de déjudiciarisation ordonné par le tribunal. Les accusés qui ne fréquentent pas un tel programme sont aux prises avec un casier judiciaire pour au moins deux années suivant leur condamnation.

En faisant de la possession une infraction, le projet de loi du Sénat 1449 épargnera du temps en court au contrevenant en cas de possession, ou le risque d’un casier judiciaire. Au lieu de cela, ils devraient tout simplement payer une amende.

Lire la suite »





Vaporisateur: la methode saine pour consommer du cannabis

14 06 2010

Si vous avez déjà essayé un vaporisateur de marijuana comme Air Base ou le fameux Vaporisateur Volcano vous savez que c’est une bien meilleure alternative que de fumer un joint ou de « taper » un bong. La plupart des fumeurs de cannabis ne comprennent pas pourquoi la vapeur de marijuana, c’est mieux.

Pourquoi Vaporiser?

Le processus de combustion a été utilisée pendant des siècles comme le moyen le plus couramment pour obtenir une dose active de marijuana (et toute sortent de plantes bien entendu). La combustion dégage les ingrédients actifs du cannabis, les cannabinoïdes, dont le plus recherché est le THC pour l’ivresse qu’il provoque. Le principal problème est qu’en plus des éléments essentiels, la combustion libère également des toxines.

Une autre méthode pour inhaler de la marijuana est la vaporisation. Qui fournit le même effet que la fumée et libère les éléments essentiels sans les toxines.

Les toxines nocives  libérés pendant la combustion sont le CO2, le monoxyde de carbone, le goudron, les cendres et plusieurs autres éléments cancérigènes. Un autre aspect de la combustion, c’est que la gorge et les poumons sont soumis à une forte chaleur, ce qui provoque également des dommages.

La beauté de la vaporisation de marijuana, c’est qu’elle réchauffe le cannabis à une température plus basse que la température de combustion. Cela permet aux éléments essentiels de votre cannabis d’être libérer sous la forme de vapeur de marijuana.

La vaporisation ne brûle pas les inflorescences de cannabis.

La vapeur est également beaucoup plus froide que la fumée et n’endommage pas la gorge ou les poumons en aucune façon.

Telles sont les raisons pour lesquelles la vapeur cannabis est certainement mieux que la fumée.

La vaporisation donne la jouissance et la satisfaction du cannabis sans les dangers que la combustion présente.

Pour cette raison, les utilisateurs médicaux sont les premiers concerné par cette voie d’administration. Alors que l’ingestion peut prendre de 40 a 90 minutes avant d’agir et les spray buccaux entre 10 a 20 minutes, la vaporisation est aussi rapide que la fumée d’un joint, ce qui permet un auto-titrage bien plus efficace.





Bernard Rappaz Hospitalisé à nouveau

11 06 2010

Sa demande de grâce devra attendre l'automne avant d'être étudiée

Le chanvrier valaisan Bernard Rappaz, en grève de la faim depuis son retour en prison à Sion le 21 mai dernier, a été hospitalisé une nouvelle fois. Sa demande en grâce ne sera pas examinée par le Grand Conseil valaisan avant l’automne.

Très affaibli par près de trois semaines de grève de la faim, Bernard Rappaz a été placé lundi en soins médicalisés aux Hôpitaux Universitaires de Genève, a expliqué son avocat Aba Neeman. Son hospitalisation a été décidée car sa pression artérielle est tombée au-dessous du seuil acceptable pour un maintien en prison, à savoir 100, a-t-il précisé.

Le chanvrier valaisan avait également entamé une grève de la soif pour protester contre la dureté de son régime d’incarcération à la prison des Iles à Sion. Entendu par les autorités, il avait mis un terme à cette action le 28 mai, trois jours après l’avoir commencée. Selon un de ses proches, Bernard Rappaz avait obtenu l’autorisation de téléphoner qu’il réclamait.

Condamné à cinq ans et huit mois de réclusion pour violation grave de la loi fédérale sur les stupéfiants, Bernard Rappaz a entamé sa peine le 20 mars. Il a immédiatement débuté une grève de la faim. Le 9 mai, la conseillère d’Etat Esther Waeber-Kalbermatten a suspendu la peine pour des raisons de santé. Assigné à résidence, le chanvrier a été reconduit en prison le 21 mai et a débuté une nouvelle grève de la faim.

dk

Source: TSR





Ouganda: Un couvent cultivait du cannabis pour ses animaux

11 06 2010

la police Ougandaise enquête après qu’une plantation de cannabis ait été découverte dans le jardin d’un couvent.

Un chef de la police régionale a déclaré à la BBC que les plantes qui couvrent un seul acre avait été trouvé et déracinées dans le quartier sud de Masaka.

Deux religieuses et deux porteurs ont été interrogés.

Une des religieuses a été cité par la presse locale, a déclaré que la marijuana était utilisée pour traiter les animaux d’élevage comme les porcs.

Le commandant Régionale du Sud  Emmanuel Muhuirwe a dit au site de la BBC que seuls les porteurs avaient été arrêtés – et non religieuses.

Il expliqué que les religieuses avaient été interrogées parce que le jardin faisaient partie du couvent.

Mais il a dit que personne n’avait encore été inculpé et les porteurs ont été libérés sous caution.

Le Commandant Muhuirwe a également rejeté les rapports du journal Ougandais  New Vision déclarant que les religieuses avaient été en colère parce que la police était entrée au couvent sans permission, en soulignant que le jardin était a l’écart des bâtiments du couvent.

Source: BBC





Academie de médecine / Act-up: la guerre pour le cannabis thérapeutique est déclarée.

10 06 2010

France – Pour soulager leur souffrance, certains malades du sida souhaiteraient pouvoir consommer du cannabis légalement. Un traitement que l’Académie de médecine refuse de manière catégorique. L’association Act Up dénonce ses arguments, qu’elle juge « archaïques« .

Fleurs de Cannabis vendu dans les pharmacies hollandaises

Fleurs séchées de Cannabis vendu dans les pharmacies hollandaises

Selon l’Académie de médecine, le cannabis est « un faux médicament et une vraie drogue » avec des effets secondaires « nombreux« . La quantité du principe actif, le THC (tétrahydrocannabinol), peut considérablement varier d’un produit à l’autre selon l’Académie. Elle est en revanche connue de façon exacte pour les médicaments.
Act Up dénonce ces arguments qu’elle qualifie de « préjugés« , ainsi qu’une « position moralisatrice« . De même, l’association s’élève contre la position de l’Académie qui pense que la consommation de cannabis peut mener à une escalade qui pousse les usagers à prendre des drogues de plus en plus puissantes une fois l’effet du cannabis diminué.
L’association souhaite donner un accès encadré aux malades du sida afin de réduire leur souffrance et leur éviter de se soigner dans l’illégalité, soulignant que la capacité thérapeutique du cannabis a été « maintes fois prouvée par de nombreuses études et approuvée dans de nombreux pays« .

Source: maxisciences





Fuck Drugs: Le t-shirt du Ministre-président fait polemique

9 06 2010

Aujourd’hui, la Hollande vote pour un nouveau gouvernement. Le Président-ministre démissionnaire Balkenende est a la une, mais était-ce prévu dans sa nouvelle campagne?

balkenende_188907x.jpgExtrait:

« Le journal de gauche Volkskrant commence sa couverture des élections en titrant en première page « Balkenende lutte pour sa vie politique », et le document illustre le Premier ministre, gardien des mesures désespérées avec une photo de lui sur la campagne électorale en portant un tee-shirt qui dit « Fuck Drugs ». De Telegraaf imprime également une photo de M. Balkenende portant ce T-shirt et demande: «Votre mère dirai-t-elle quelque chose comme ça? ».
Trouw anticipe les négociations de coalition qui seront entrepris très tôt après le 10 Juin. « Les partis se jaugent l’un l’autre, » titre le journal protestant sur sa première page. Selon Trouw, « la bataille pour la présidence du Conseil est un duel entre le Travailliste Cohen et le Libéral Rutte (VVD) ».

Selon le journal, le parti travailliste (PVDA) tente de présenter l’élection comme un combat à l’ancienne entre gauche et droite et que des indices  d’une coalition post-électorale sont avancés par certains des petits partis: « Femke Halsema, la leader GroenLinks (parti ecologiste) et  Alexander Pechtold, leader de D66 (parti democrate) ont également, à plusieurs reprises, et publiquement déclaré qu’ils sont en contact téléphonique quotidien avec leader travailliste Job Cohen « .

Comme il a été dis sur Radio Netherlands:

« Luttant pour sa vie politique, le président-ministre néerlandais Balkenende portait un t-shirt en public récemment déclarant « Fuck Drugs » en grosses lettres sur le thorax.

Non seulement de mauvais goût, mais vraiment hypocrite, ainsi, voyez-vous la cannette de bière dans sa main? L’alcool oui, les drogues non.

Quel message limpide. »

En effet le message est clair! Surtout que dans la langue de Shakespeare, « drug » est aussi le terme qui désigne les médicaments, la différenciation étant totalement arbitraire.

Alors, souhaitait-il passer un message contre les drogues légales vendues en pharmacie?

Source: Volkskrant (NL)





Une « usine » à cannabis demantelée

9 06 2010

Monsieur Tapis, un magasin de tapis et revetements de sols au Canada a été perquisitionné Vendredi dernier:

« De toute évidence, il n’y avait pas que des couvre-planchers chez Monsieur Tapis dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. La preuve en a été donnée, vendredi matin, par l’Escouade régionale mixte de lutte à la drogue qui a démantelé une importante serre de cannabis dans le commerce et arrêté un homme sur place.

Les policiers y ont saisi pas moins de 2300 plants de cannabis et des sacs de marijuana prête à la consommation. Selon l’agent Michel Letarte, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières, il s’agit de l’une des plus importantes serres démantelées à Trois-Rivières dans un bâtiment commercial, tant sur le plan de la quantité des plants que de la qualité des installations.

«C’était une véritable «usine» à cannabis. Il y avait de la production autant que de la transformation; ça commençait avec les boutures. Les plants étaient ensuite amenés à maturité afin d’en recueillir les cocottes. Une fois séchée, la drogue était ensuite ensachée pour la distribution», a-t-il indiqué.

Plus du tiers du bâtiment, situé à l’angle des rues Dessureault et des Commandants, avait d’ailleurs été aménagé spécifiquement pour la culture du cannabis. L’une des salles, qui avait une superficie de 40 par 60 pieds, regroupait par exemple des plants en croissance. Une autre pièce de même grandeur abritait des plants matures. Il y avait aussi une salle qui servait à la préparation des boutures.

«Les installations retrouvées sur place sont très sophistiquées. Elles valent assurément quelques milliers de dollars. Un système de ventilation avait même été installé pour masquer les odeurs et favoriser la circulation de l’air», a ajouté l’agent Letarte.

Lire la suite »








%d blogueurs aiment cette page :